Mortemobire GARAUD.NET
   
  Sulder Magazine 32 (Février 2012) ***Complet***
 Section Sulder (LIVRE) Tome 01 Chapitre 05
Nouveau chapitre

Tome 1 Chapitre 5

La demeure du grand maître
   ********** Extrait **********

    Avec une indication complémentaire, Balco s’avança dans un couloir parsemé de portes, de tableaux et de petites ouvertures menant à d’autres couloirs. Il marcha lentement en cherchant du regard quelques présences. Tout sembla bien vide dans cette demeure. Ce qui le surprit le plus, c'était la démesure du lieu. La maison était comme sans fin. Il continua à progresser !

    Parfois, il parvenait à entrevoir des pièces derrière une porte un peu mal fermée. Il ne s’attarda pas de peur de se faire disputer par le grand maître. Il continua sa lente marche vers le bout du couloir. Ce dernier était peu éclairé et fort long. Balco marcha bien deux cents mètres avant d’en distinguer finalement l’extrémité !

    Il avait bien du mal à comprendre comment ce couloir pouvait être aussi long, la demeure lui était apparue plutôt petite en arrivant. Les proportions ne correspondaient pas du tout. Il estima que les effets conjugués de la nuit et de la forêt, ainsi que sa propre fatigue, avaient dû le tromper lors de son arrivée. Il ne pouvait pas en être autrement. Balco ressentit un léger stress qui lui parcourait les sens. L’émotion de découvrir le grand maître commença à le prendre.

    Une grande porte en bronze se dressa au fond du couloir. Alors qu'il s'en approcha, elle s'ouvrit lentement sur une grande pièce éclairée par de nombreuses torches accrochées sur des murs peints en vert pâle. Un vieil homme était assis, sur une chaise soigneusement sculptée, vêtu d’une tenue en soie blanche éclatante. Il possédait une très longue barbe blanche lui arrivant au niveau du bassin. Son crâne, dégagé sur le sommet, laissait encore quelques cheveux blancs pousser sur les côtés. Deux gros sourcils blancs dominaient de petits yeux noirs brillants. Sa bouche était cachée dans sa barbe. Il possédait un nez fin, lui aussi en grande partie caché.

    Balco s’arrêta sur le pas de la porte en tremblant de tous ses membres. Il ne l’avait jamais croisé, néanmoins il en avait suffisamment entendu parler pour le reconnaître. Il s’agissait bel et bien du grand maître qui était là juste devant lui assis sur une chaise et l’observant. Le grand maître en personne ! Balco ne savait plus où se mettre. Il resta figé, l’esprit vide. Le grand maître le regarda fixement sans sourciller. Il prit un petit regard dur en dévisageant Balco qui était à chaque seconde un peu plus intimidé.

    Balco tremblota un peu plus lorsque le grand maître lui fit un petit signe avec l’index pour qu’il s’approche. « Avancez jeune homme, clama le grand maître le sourire aux lèvres. Je ne vais pas vous manger. Cela n’est pas dans mes habitudes. » Balco aurait bien ri de cette remarque, mais il était trop perturbé pour faire apparaître la moindre émotion. Il s’avança avec des petits pas peu rassurés en baissant les yeux vers le sol. Le grand maître observa Balco qui s'approchait de lui avec son pas hésitant.

    Le grand maître était assis devant une grande table bien garnie. Il était en train de prendre son repas. Il invita Balco à le rejoindre pour le partager avec lui. Balco accepta d’un timide mouvement de tête et s’installa sur un siège en face du grand maître en continuant de baisser les yeux. Le grand maître lui esquissa un faible sourire, son regard semblait méfiant. Il ne dit mot à Balco, il se contenta d’appeler un domestique de la demeure pour qu’il vienne servir Balco…

    Balco commença à manger ce que le domestique du grand maître lui proposa sans même opposer la moindre résistance. On aurait pu lui servir des aliments qu’il détestait par-dessus tout, il les aurait mangés. Balco remplit son estomac avec de nombreuses victuailles. Les quelques jours de balade avec Homelf et les biscuits elfiques comme principal repas n’étaient pas suffisants pour alimenter un jeune garçon en pleine croissance. Balco put satisfaire son appétit à guise.

   ********** Extrait **********

Retour
Retour Sulder Magazine 32

Conception et réalisation par Bertrand Garaud 2000-2020