Mortemobire GARAUD.NET
   
  Sulder Magazine 44 (Hiver 2015) ***Complet***
 Section Sulder (LIVRE) Tome 02 Chapitre 06
Nouveau chapitre

Tome 2 Chapitre 6

Un retour inopiné
   ********** Extrait **********

    Comme convenu la veille, Manu fit irruption dans la chambre de Balco afin de le réveiller. Balco craignant d’être sorti du lit sans s’en rendre compte ne parvint pas à bien fermer l’œil de toute la nuit. Il resta sur ses gardes épiant avec anxiété le moment où la porte de sa chambre allait s’ouvrir.

    Lorsque ce fut le cas, Balco bâilla grandement et se redressa sur son lit. Manu n’eut rien besoin de dire. Balco était debout même s’il avait des petits yeux endormis.

    « Prenez bien le temps de manger quelque chose avant de quitter la taverne, lui conseilla Manu. Nous allons chevaucher une bonne partie de la matinée, il ne faudrait pas que vous vous retrouviez mal au bout de quelques kilomètres. Nous avons un peu de temps devant nous, mais pas assez pour faire de nombreuses haltes.

    — Je n’oublierais pas, dit Balco en cachant un nouveau bâillement entre ses deux mains. »

    Manu quitta la chambre sans dire un mot de plus. Balco était un peu fatigué de sa nuit sans bien dormir, il espérait retrouver des forces très vite. Car il ne comptait pas ralentir tout le groupe. Nul doute dans son esprit que la prochaine nuit serait complètement différente. Épuisé par le manque de sommeil et une longue chevauchée, il allait s’endormir sans même se rendre compte de l’endroit où il se serait allongé.

    Balco se prépara lentement, le grand maître lui avait dit de ne pas s’occuper de son sac de voyage, il en aurait déjà un parfaitement préparé. Il prit donc son temps pour trouver une tenue adéquate pour la journée.

    Un pantalon de tissu beige et une épaisse chemise en laine avec des carreaux bleu ciel et blanc. Peut être pas très discret pour une balade. Il se changerait en fonction des conseils des autres membres de son expédition. Il chaussa les bottes noires que lui avait fournies Taruis après leur rencontre. Même s’il les trouvait un peu lourdes à porter, elles étaient adaptées au grand air.

    Balco termina, en plaçant le fourreau de l’épée de la roche dans sa ceinture. Il fit glisser ses doigts le long de la crosse de l’arme pour sentir quelques picotements lui parcourir les doigts. Un héritier, il était désormais. Avec des pouvoirs qu’il ne comprenait pas et qu’il ne savait pas maîtriser. Cette épée était la preuve qu’il avait un rôle à jouer, mais il en avait peur.

   ********** Extrait **********

Retour
Retour Sulder Magazine 44

Conception et réalisation par Bertrand Garaud 2000-2020