Mortemobire GARAUD.NET
   
  Sulder Magazine 45 (Printemps - Été 2015) ***Complet***
 Section jeux de société (AVIS) Dead of winter - Caverna - Firefly
Dead of winter
Un jeu qui provient de la paie d'animateur


image


Dead of Winter nous plonge dans l'hiver glacial d'un monde apocalyptique où tous luttent pour leur survie.


Chaque joueur représente un groupe de survivant d'une colonie. Ensemble, ils cherchent à survivre, enfin presque. C'est un semi-coopératif comme les chevaliers de la table ronde. On joue tous contre le jeu (les zombies et le froid), mais il peut y avoir un traitre.


La colonie à un objectif commun.


Si la colonie atteint l’objectif commun et qu'un joueur atteint son objectif personnel, il gagne la partie. Si$ plusieurs joueurs atteignent leur objectif personnel ainsi que l’objectif commun, ils gagnent tous. L’aspect collaboratif du jeu est donc accentué car les joueurs ne savent pas où en est chaque joueur avec son objectif personnel et va veiller à atteindre le sien tout en aidant le groupe à atteindre le sien également. Ce n’est d’ailleurs absolument pas grave de gagner avec un autre joueur.


La mécanique centrale de Dead of Winter est un système de choix d’action avec des dés assez original. Chacun va jouer à son tour et au début chacun va jeter autant de dés qu’il n’a de survivants +1. Il pourra ensuite faire toutes les actions à sa disposition dont plusieurs nécessitent l’utilisation d’un dé dont le résultat doit être supérieur à certaines valeurs.


Chaque joueur va gérer un groupe de survivants et comme le nombre de dés jetés dépend du nombre de survivants, au plus vous aurez de survivants, au plus vous aurez d’actions à réaliser mais également au plus de zombies apparaitront aux endroits où vous êtes présents. Et pour avoir de nombreux survivants dans votre groupe, il va falloir fouiller certains lieux de la ville. Et si vous fouillez, vous allez dépenser des dés précieux pour se battre contre les zombies. Et c’est là le mélange subtil de Dead of Winter, fouiller pour soi les lieux mais pas de trop pour se laisser des actions disponibles en vue d’atteindre l’objectif commun.


Le petit plus que j’apprécie également, pendant le tour de jeu d'un joueur, un autre joueur a une carte spéciale. Celle-ci peut se déclencher, si le joueur actif réalise une action spécifiée. Cela ajoute des petites histoires annexes et de l'ambiance.


L'équilibre n'est peut-être pas au rendez-vous. Un groupe nombreux a plus de chance d'y parvenir qu'un groupe à 2 individus (la taille de tous les groupes au départ). Les objectifs personnels ne sont pas tous du même niveau de difficulté. Et la chance peut influencer grandement le déroulement, à chaque mouvement d'un personnage celui-ci peut se faire mordre et mourir sur le champ.


Malgré ça, c'est certainement le meilleur jeu coopératif auquel j'ai joué. L'ambiance créée par le jeu est excellente.


Si vous aimez les coopératifs et les zombies ce jeu est pour vous.


* Thématique
** Zombies


* Editeur
** Filosofia


* Temps
** Jeu long


* Mécanique
** Gestion de sa main
** Vote
** Coopératif
** Choix d'action


Caverna
Un jeu qui provient de ma paie d’animateur pour Filosofia.


image


Si vous aimez Agricola, ce jeu est pour vous également.


Dans Caverna, on débute la partie avec un couple de nains. Chaque membre de famille représente une action que l’on peut activer à chaque tour. Vous vous doutez bien, donc, on va avoir l’occasion d’agrandir la famille pour obtenir plus d’actions.


Similaire à Agricola, mais sans les cartes. A la place, plus de bâtiments à construire tout en ajoutant la possibilité d'acheter des armes et d'envoyer nos nains à l’aventure pour obtenir des ressources supplémentaires. Le plateau est plus grand qu’à Agricola, avec une section grotte à gérer et une section forêt. Deux nouveaux types d’animaux font également leur apparition : les chiens et les ânes.


Le jeu offre de nouvelles pistes par rapport à Agricola. Par contre, il est moins évolutif. Dans le sens que tous les éléments sont là et sont les mêmes à chaque partie. Contrairement à Agricola, où à chaque partie, on joue avec des cartes différentes. Il est presque impossible de jouer deux fois la même partie à Agricola.


Caverna est pour moi, une très belle découverte et un jeu que j’adore. Attention, c’est un gros jeu, avec beaucoup de matériel (la boite doit peser 5 kilos minimum). Il faut donc aimer ce type de jeu.


* Thématique
** Nains


* Temps
** Jeu long


* Editeur
** Filosofia


* Mécanique
** Placement d'ouvrier
** Optimisation long terme
** Source de pts multiple


Firefly
Un jeu acheté pour l’anniversaire Maryse


image


Jeu tiré de la série télé Firefly.


Chaque joueur est aux commandes d’un vaisseau de transport de classe Firefly. Il va devoir constituer un équipage trié sur le volet : pilotes, mécanos, etc…


Les capitaines de vaisseaux vont devoir remplir des contrats pour gagner de l’argent. Des emplois légaux et d’autres moins. L’important c’est que cela rapporte.


A chaque partie, un objectif de fin est défini afin de déterminer qui va gagner.


C’est un jeu proche de Fortune de Mers, sauf qu’au lieu d’être un capitaine de navire du temps de la découverte de l’Amérique. On se balade dans l’espace.


C’est un très bon jeu, ce qui est rare pour un jeu issu d’une licence. La seule restriction à évoquer c’est que le jeu n’existe qu’en Anglais. Il n’y a aucune version Française prévue. Il existe au contraire plusieurs extensions au jeu. Si j’exploite le jeu de base, je partirais peut-être en exploration des extensions.


* Thématique
** Science-Fiction
** Exploration spatiale


* Temps
** Jeu long


* Editeur
** Gale Force Nine


* Mécanique
** Prendre et livrer
** Choix mouvement
** Choix action


Retour
Retour Sulder Magazine 45

Conception et réalisation par Bertrand Garaud 2000-2020