Mortemobire GARAUD.NET
   
  Sulder Magazine 45 (Printemps - Été 2015) ***Complet***
 Section Sulder (RDS) ML005-361 : La cité de Pharl
La cité de Pharl
(la présentation est une partie du document ML005-361)


Un peu d'histoire
Pharl est une cité plusieurs fois millénaires. C’est le consortium du commerce de Metali qui découvrit un riche filon de Metali dans le secteur. Le consortium implanta ses installations pour extraire le Metali. La cité de Pharl se développa aux abords des installations pour faire vivre les employés du consortium. Les premières demeures de la cité datent de -12 000. Elle ne portait pas de nom à son origine, elle n’était qu’un numéro d’industrie pour le consortium.


La cité passa de main en main. Après la disparition du consortium, elle fut conquise par une peuplade de géant qui la garda jusqu’à – 3 000. On ignore le nom que les géants lui avaient donné. Les elfes et les arbros chassèrent les géants pour en prendre possession. Un immense phare avait été construit par les géants. Le phare avait la particularité d’avoir la forme de la lettre L vue de haut.


La cité fut nommée pour cette raison par les elfes : La cité du phare en L. Au fil des siècles, le nom évolua pour devenir Pharl.


La cité sera l’une des cités de l’empire du Sumerlane par alliance avec les arbros et parfaitement prospère.


En 1348, l’empire des mores s’empara de la cité, non sans douleur. La cité fut décrite comme un champ de ruine après la conquête. Le fameux phare en L avait sombré dans le fleuve de l’enfé et il ne sera jamais remplacé.


En 3905, l’Empire reprend la cité. Le prince Gaumadras viendra personnellement superviser la construction d’un nouveau port dans la cité en 3962 pour accompagner le développement de la cité de Pointa.


La cité vit des activités de son port et de ses mines souterraines où résident encore des filons de Metali qui ne furent pas exploités.


La ville et ses quartiers
Le Quartier de la reine


A l’ouest de la cité, se trouve le quartier de la reine. C’est le quartier des personnalités de la ville, des grandes et belles demeures. Certaines sont même proches de la taille du palais. Il y a de grands jardins et tous les espaces qui séparent les maisons sont occupés par des arbres. La fraîcheur et l’ambiance romantique sous les frondaisons favorisent les promenades et les concerts. On y trouve également le parc de la reine qui est un vaste jardin fleuri où tout public peut s’y promener.


image


Le Quartier des vaches


Au nord, c’est le quartier des vaches. Le plus ancien quartier de la ville, à l’origine c’était quelques fermes qui se trouvaient là, d’où le nom encore donné actuellement au quartier. Ensuite, détruit par l’empire mores , le quartier devint un quartier résidentiel pour les mores. Aujourd’hui encore, on peut retrouver un morceau du mur d’enceinte dans le quartier. Il ne reste aucun escalier permettant de monter sur l’ancien mur.


Actuellement, le quartier des vaches est devenu le quartier militaire. On retrouve la garnison et les résidences des principaux chevaliers de la cité.


image


Le Quartier de l’Aurore


Quartier résidentiel de la cité, situé entre le quartier des vaches et le port. Au centre du quartier, on retrouve un parc qui n’est qu’une vaste pelouse. Avec les beaux jours, les citadins viennent se prélasser et profiter du soleil. C’est également l’espace principal qui est utilisé pour faire des spectacles de théâtre, poésie et chant.


image


Le Quartier des architectes


Les architectes de la cité sont installés dans ce quartier, ici ils peuvent rivaliser d’audace et d’originalité. Des mélanges structuraux y sont présents, le quartier peut être visité juste pour découvrir les prouesses architecturales.


image


Le labyrinthe


Ce quartier doit son nom à l’agencement de ses rues. C’est le quartier le plus pauvre. Si dans le reste de la ville, les bâtiments sont individuels. Ici, il n’y a que des demeures qui sont divisés entre plusieurs familles. Certaines habitations sont très exiguës. Cet amas de petites maisons a été construit au fil du temps, sans que deux maisons soient contiguës. Cela a créé un labyrinthe de ruelles où il est difficile de se croiser. Il faut un bon sens de l’orientation pour ne pas s’y perdre. De mauvaises langues disent que c’est un véritable coupe-gorge, mais ce ne sont que des ragots.


image


Le quartier de Misdrion


Au centre de la ville, c’est le quartier le plus vivant, où se donnent beaucoup de spectacles. C’est également celui où est rassemblé tout l’artisanat de la ville. On y retrouve de nombreuses tavernes, auberges, commerce, ainsi que la salle de combat de la cité. Seul inconvénient, c’est que l’on y dort très mal. Le bruit, la musique, les festivités y sont quasiment constantes.


image


Le port


Le quartier des marchands, des échoppes et des quais. Même si aujourd’hui, de nombreux ateliers se sont déplacés vers le quartier de Mistrion, il en reste encore une bonne concentration dans ce quartier.


La garde de la cité circule nuit et jour dans le port. Cela n’empêche pas plusieurs guildes de voleurs d’y sévir régulièrement.


image


Retour
Retour Sulder Magazine 45

Conception et réalisation par Bertrand Garaud 2000-2020